Monde

La Maison Blanche fustige un juge fédéral qui a bloqué un décret de Trump sur les ''villes sanctuaires''

2017-04-28 09:21:49

Xinhua | 27.04.2017 08h34

Mercredi, dans un communiqué, la Maison Blanche a fustigé un juge fédéral qui a bloqué un décret ordonnant à des villes de respecter les réglementations fédérales en matière d'immigration. "L'État de droit a subi un coup supplémentaire : un juge non élu a réécrit unilatéralement la politique de notre pays en matière d'immigration,'' peut-on lire dans le communiqué. Selon le Code fédéral, poursuit le communiqué, "une entité ou un responsable gouvernemental fédéral, d'un État ou local ne peut interdire ou, en tout état de cause empêcher à une entité ou à un responsable gouvernemental d'envoyer ou de recevoir des informations de l'Immigration and Naturalization Service concernant le statut de citoyenneté ou d'immigration, légal ou illégal, d'un individu.'' Le juge fédéral, qui a bloqué le décret mardi, ''a ignoré la loi fédérale sur l'immigration afin d'établir une nouvelle loi sur l'immigration pour l'ensemble du pays", ajoute le communiqué. La Maison Blanche a indiqué qu'elle ''utilisera toutes les voies de recours juridique possibles contre la menace des villes sanctuaires qui mettent en danger nos citoyens, et qu'elle continuera à déployer ses efforts pour consolider l'application des lois et expurger notre pays de ses éléments criminels et de ses gangs.'' Le juge William Orrick, de la cour fédérale de San Francisco, a considéré que le président des Etats-Unis, Donald Trump, ne peut pas contraindre les ''villes sanctuaires'' à coopérer avec les agents des services de l'immigration en les privant des fonds fédéraux. Promulgué cinq jours après l'investiture du président, le décret est le troisième à être bloqué par différents juges du système judiciaire fédéral.

 

Editor:Yang Fan

Les articles concernés   >>